Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le cochon d'inde Cuy

Publié le par Cochon d'inde Club

Le cochon d'inde Cuy

Le cuy est une race de cochon d'inde élevée à l'origine dans des fermes en Amérique Andine (Pérou et Bolivie) pour la production de viande et pour les guérisons. C'est un plat de fête très réputé dans la cuisine locale. Le Cuy y est élevé dans des couleurs de pelage claires comme blanc ou crème mais aussi dans des couleurs plus foncées principalement destinées aux sacrifices. Dans ces pays, les Cuy vivent dans la maison avec la famille. La race a été introduite en Europe pour en faire un animal de compagnie.

Alimentation
Le cuy est un herbivore qui ne synthétise pas la vitamine C et à la flore instestinale fragile tout comme nos cobayes classiques. En revanche, le cuy doit manger énormément de légumes, fruits, feuilles de noisetier fraîches comme séchées, feuilles de bambou et un peu de granulés. Le foin reste son alimentation principale, toutefois les aliments riches en calcium son conseillés pour favoriser une bonne croissance et assurer une ossature solide. La variété de son repas est essentielle.
Aspect physique
Physiquement semblable au cochon d'inde classique, la différence première réside dans sa taille : il est beaucoup plus grand et corpulent que le cochon d'inde classique. En effet il peut mesurer jusqu'à 50 cm et pèse environ 150 grammes à la naissance pour atteindre les 3 kg adulte (données approximatives qui varient en fonction de l'alimentation et des conditions de vie de l'animal). Le Cuy naît parfois polydactyle, c’est à dire qu'il a plus de doigts aux pattes avant et arrière qu’un cobaye classique. Toutefois, cette caractéristique n'est pas une généralité. La race Cuy a été travaillée afin d'obtenir des textures de poils semblables à celles des cobayes que nous connaissons : Abyssinien, Coronet, Péruvien, Rex, Shelty, Texel..
Traits de caractère
De tempérament grégaire et d'aspect costaud, son caractère plus vif et peureux que celui des cochons d'inde classiques ce qui fait de lui un animal plus long à être apprivoisé. Selon sa lignée, s'il y a beaucoup de consanguinité, on peut se retrouver avec des spécimens craintifs, plus petits et plus frêles. Plutôt sujet au stress, le risque d'arrêt cardiaque chez le cuy est assez élevé, il doit donc être ménagé et être confié à des adultes responsables qui sauront prendre bien soin de lui.
Mâle ou femelle ?
Les mâles sont doux et leur tempérament est calme. Ce caractère semble parfait pour jouer le rôle d'animal de compagnie. Les femelles, bien plus actives et versatiles sont destinées à la reproduction car moins enclin à jouer le rôle d'animal de compagnie. Toutefois, comme chez tous les animaux, on trouvera toujours une exception à la règle.
Mode de vie
Tout comme le cochon d'inde classique, il aime vivre en communauté et a besoin de beaucoup d'attention, de tendresse et de sortir se promener tous les jours dans la maison ou dans le jardin quand le temps s'y prête.
Cohabitation, reproduction
Il cohabite parfaitement bien avec d'autres cuy, il est en revanche déconseillé de le faire cohabiter avec des cobayes classiques pour ne pas mélanger les races. Je vous invite à interroger un éleveur de Cuy pour tout renseignement sur sa reproduction qui nécessite des connaissances spécifiques et un savoir-faire.

Qui peut adopter un Cuy ?
Le Cuy aimera faire sa vie dans une maison avec jardin de préférence dans un quartier ultra calme. Sa vie sera paisible et heureuse avec des gens au caractère calme et aux gestes doux qui adopteront cet animal pour ce qu'il est et non par « effet de mode ». Cette race est donc recommandée pour des passionnés qui sauront l'élever dans les meilleures conditions et lui offrir ce dont il a besoin. Douceur, patience et calme sont les mots d'ordre pour notre Cuy. Merci à Jeannine, éleveuse de Cuy depuis plus de 50 ans d'avoir donné quelques photos et fait partager son expérience.